Journal d’une expérience artistique dans l’Espace

OSCAR est une expérience musicale dans l’Espace imaginée par l’artiste Stéphane Thidet et produite par l’Observatoire de l’Espace du CNES. Fruit d’une collaboration arts-sciences inédite, OSCAR sera intégré à l’expérience scientifique IR-COASTER du Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques (LISA), et embarqué sur la station spatiale internationale à l’horizon 2024. Au cours de ce vol orbital, OSCAR déploiera un dispositif instrumental spécialement conçu pour le milieu spatial, afin de créer in situ une œuvre sonore qui sera restituée sur Terre à l’issue de ce voyage.

Suivez toutes les péripéties de cet étonnant projet spatial artistique et partagez l’aventure de la première pièce musicale créée dans et avec l’Espace.

UN PROJET

ARTS&SCIENCES

Dessin projet OSCAR

OSCAR est un dispositif embarqué permettant l’écriture d’une pièce musicale pendant le déplacement en orbite de l’ISS. S’il est question de cycles, de silences, de rythmes et de mouvements lors d’un voyage orbital, il en est de même pour un morceau de musique. Celui-ci s’écrira tout au long du voyage – pendant un an – en fonction des variations enregistrées au sein de ce milieu, qui influeront sur les systèmes modaux, les fréquences, la vélocité et le rythme des notes. La singularité d’OSCAR réside en sa capacité à être en symbiose avec le milieu spatial. Dépassant la simple traduction sonore des ondes électromagnétiques enregistrées sur Terre, il s’agit ici d’éprouver musicalement et in situ l’intégralité d’un voyage dans l’Espace.

LIRE LA SUITE

Face à une reterritorialisation de l’Espace nourrie de compétitions économiques et nationalistes, l’humanité, sans possibilité réaliste d’exode cosmique, est amenée à se penser autrement, et une culture axée sur la création dans le milieu spatial en devient un instrument privilégié. A contrario d’un devenir spatial qui serait réservé à une minorité d’humains (astronautes et touristes), quelle manière d’expérimenter le voyage orbital depuis la Terre pourrait se concevoir ? Comment en éprouver le temps, la monotonie, la répétition et le vide ? De quelle façon se saisir et partager sur Terre avec le plus large public cette expérience en milieu contraint et extrême ?

Dans cette perspective, l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire culturel du CNES, a lancé le programme Avant-Poste afin de faire émerger des créations conçues pour exister dans et avec l’Espace. Au sein de ce programme, l’expérience artistique OSCAR, imaginée par l’artiste Stéphane Thidet et produite par l’Observatoire de l’Espace, est destinée à la création d’une œuvre musicale dans l’Espace.

 

Une collaboration arts et sciences

Cette expérience est le fruit d’une collaboration avec le laboratoire LISA (Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques) de l’Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC), qui étudie le fonctionnement des atmosphères terrestres et planétaires. OSCAR sera ainsi intégré à l’expérience scientifique IR-Coaster, dédiée à l’étude en orbite de la photochimie de molécules organiques d’intérêt extraterrestre. L’expérience IR-Coaster, centrale pour le LISA, est l’héritière d’une longue série d’expériences d’astrochimie et d’exobiologie menées en orbite depuis les années 1990. Celle-ci s’inscrit dans le projet Euro Material Ageing (EMA) et cohabitera avec la charge utile Sésame sur la plate-forme Bartolomeo, installée à l’extérieur du module européen Columbus de la station spatiale internationale (ISS).

 

Le dispositif artistique à bord de l’ISS

Pour créer cette œuvre musicale inédite, OSCAR se déploiera en orbite via un duo d’instruments :

– Le partitionneur : Ce logiciel hébergé par l’ordinateur de bord de l’expérience scientifique IR-Coaster, générera en vol une partition pour piano, en fonction d’une série de données récoltées via les capteurs de l’expérience IR-Coaster. Les variables mesurées comprennent la température, la luminosité, et les vibrations.

– L’orgue : Ce boîtier dont la lutherie est pensée pour ce voyage sera fixé sur l’expérience IR-Coaster. Composé de matériaux sensibles à la température – une série de ressorts piézoélectriques à mémoire de forme – ce dispositif pilotera au retour sur Terre un orgue électronique avec les données enregistrées relatives à sa transformation physique.

 

L’équipe OSCAR

Artiste : Stéphane Thidet
Responsable scientifique – LISA : Hervé Cottin
Responsable programme artistique – Observatoire de l’Espace : Gérard Azoulay
Suivi du projet artistique – Observatoire de l’Espace : Lucie Hercule
Conseiller artistique : Gaël Charbau
Chef de projet technique – LISA : Noël Grand
Conception des instruments OSCAR – LISA : Thierry Lesourd
Développeur informatique : Julien Thomas
Chef de projet –  CNES : Didier Chaput

 

Au retour  sur Terre

À son retour, OSCAR et l’œuvre sonore produite intègreront la collection d’art contemporain de l’Observatoire de l’Espace du CNES, en dépôt aux Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse.

La partition issue de cette expérience artistique dans l’Espace sera la matrice d’un ensemble d’interprétations concrètes, qui se déclineront en trois chapitres :

– Une installation : Afin de partager l’intégralité de ce voyage orbital, un dispositif d’exposition composé d’un piano mécanisé et d’un synthétiseur analogique jouera toute la partition sous la forme d’une installation en continu.

– Une série de concerts : La proximité avec le public paraissant essentielle, un pianiste interprètera des extraits choisis de la partition et sera accompagné par les harmonies générées par l’orgue orbital. Un enregistrement de ces concerts sera disponible sous la forme d’un vinyle édité.

– Une performance chorégraphique : Un travail en collaboration avec un chorégraphe mettant en relation l’espace, la musique et le corps humain traduira métaphoriquement la circulation poétique et musicale de l’œuvre.

 

Autour du projet OSCAR

Afin de faire le récit de cette expérience inédite qui associe création artistique et recherche spatiale, d’autres productions accompagneront l’œuvre de Stéphane Thidet :

– Un film documentaire sur l’ensemble du projet, co-produit par l’Observatoire de l’Espace et Rubis Mécénat, et réalisé par Alexander Murphy.

– Des contributions dans la revue de création Arts et Espace.

– Un ouvrage dans la collection « Nouveaux récits de l’Espace ».

– Un livre d’artiste avec vinyle.

JOURNAL

D’UNE EXPÉRIENCE

ARTISTIQUE

Bulletin #9

Bulletin #9

Artiste dont une partie du travail est tournée vers la création in situ, Stéphane Thidet est, dans le cas d’OSCAR, privé de tout contact avec l’environnement auquel il destine sa création. C’est donc sur Terre qu’il mène son exploration du milieu spatial....

lire plus
Bulletin #8

Bulletin #8

Pour réaliser OSCAR, Stéphane Thidet collabore avec l’équipe scientifique du LISA (Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques) qui réalise l’expérience IR-COASTER. Responsable scientifique de cette expérience, l’astrochimiste Hervé Cottin...

lire plus
Bulletin #7

Bulletin #7

Au mois d’octobre, l’équipe de l’Observatoire de l’Espace a accompagné Stéphane Thidet au LISA (Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques) à l’Université Paris-Est Créteil. Noël Grand, en charge du projet, l’a accueilli dans la salle blanche du laboratoire où...

lire plus
Stéphane Thidet portrait

L’ARTISTE

Né en 1974, Stéphane Thidet est diplômé de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2002. Dans ses œuvres, il manipule et transforme des sons, des images filmées, des objets manufacturés ou encore des éléments naturels extraits de leur environnement d’origine. Son travail s’appuie sur la fugacité des éléments et des objets comme moteur de résistance et de reconstruction.

LIRE LA SUITE

Ses installations inventent des univers où s’opèrent des décalages, des pas de côté, comme lorsqu’il introduit en 2009 une meute de loups dans le parc du Château des Ducs de Bretagne lors de la manifestation Estuaire à Nantes. En 2015, pour l’exposition Inside au Palais de Tokyo, il présente son spectaculaire « refuge », une cabane en bois à échelle un, à l’intérieur duquel un déluge de pluie ne cesse de tomber. La même année, il crée From Walden to Space, une pièce musicale polymorphe issue de l’hybridation de l’œuvre Walden ; or, Life in woods (1854) de Henry David Thoreau et du programme spatial Mercury Seven (1958). D’abord un vinyle puis une sculpture habitable, cette œuvre se compose de plusieurs paysages acoustiques faits de performance sonore et de musique auto-générée. En 2017, Stéphane Thidet investit l’abbaye de Maubuisson avec l’exposition Désert, pour laquelle il conçoit l’œuvre D’un soleil à l’autre, une installation in situ composée de deux gongs vibrant et résonnant selon les fréquences émises par le soleil, captées par une antenne radio-télescopique. En 2018, pour son installation Détournement, il crée un méandre éphémère de la Seine au sein la Conciergerie de Paris, en souvenir de la grande crue de 1910.

Stéphane Thidet souhaite modifier l’existant, ses œuvres doivent « transpirer, déborder ». Il met l’accent sur les histoires qui se produisent dans un interstice hybride qu’il nomme « le hors champ ». Les formes et les matériaux, souvent bruts, que Stéphane Thidet choisit et exploite ont tous une faculté d’évolution. Il les appréhende pour leur potentiel d’expression, comme des corps ayant la possibilité de dégager une aura et de modifier notre rapport au lieu. Sa vision de la réalité s’imprègne de ses fictions, de ses détournements où la nécessité de perte de contrôle est fondamentale.

Stéphane Thidet est représenté par la galerie Aline Vidal à Paris, ainsi que la galerie Laurence Bernard à Genève.

Télécharger son cv complet

SITE DE L’ARTISTE

LES

PARTENAIRES

Ils soutiennent le projet OSCAR et nous accompagnent tout au long de cette expérience arts & sciences.

LIRE LA SUITE

Le LISA (Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques de l’Université Paris-Est Créteil) étudie principalement le fonctionnement des atmosphères terrestres et planétaires, ainsi que les impacts liés à la modification de la composition de l’atmosphère par les activités humaines.

IR-COASTER, l’expérience scientifique avec laquelle OSCAR cohabitera durant son vol à bord de la station spatiale internationale, fait partie des principaux programmes du LISA.

Rubis Mécénat, fonds de dotation du groupe Rubis, promeut depuis 2011 la création artistique en France et dans le monde. Le fonds développe des initiatives artistiques et sociales pérennes à travers l’implantation de programmes éducatifs autour des arts visuels et du design, auprès de jeunes adultes issus de communautés défavorisées. Il accompagne également les artistes par le biais de commandes d’œuvres pour des lieux spécifiques, en association avec des institutions culturelles. Pour chaque commande, Rubis Mécénat aide à la production des œuvres et accompagne l’artiste tout au long de sa recherche et du processus de création. Ce soutien s’écrit également sur le long terme, via l’achat d’œuvres et la réalisation d’éditions et de vidéos d’artistes.

En 2016, Rubis Mécénat s’est associé au Collège des Bernardins pour donner carte blanche à l’artiste français Stéphane Thidet, qui a proposé une installation mobilisant l’eau pour créer un paysage contemplatif, architectural et mental sous les voûtes de l’ancienne sacristie.

Rubis Mécénat réaffirme aujourd’hui son soutien à la création contemporaine en produisant, en co-production avec l’Observatoire de l’Espace, le film documentaire consacré à l’aventure OSCAR, réalisé par Alexander Murphy.

AWAKE est un collectif de passionnés d’horlogerie qui éveillent les consciences à la préservation de la planète en explorant le développement de montres avant-gardistes, aux matériaux exclusifs innovants et propres.

En 2019, la marque présenta la toute première montre au monde fabriquée à partir de filets de pêche recyclés et fonctionnant à l’énergie solaire. Transformer des menaces écologiques en ressources et matériaux du futur, s’inspirer de la nature, telles sont les missions quotidiennes d’AWAKE.